Un peu d’histoire : la formation des apprentis au Moyen Age

 

 

 

Texte 1 : Contrat d’apprentissage du coutelier

 

L'an 1490, indiction 8 et le 10 du mois d'août, par cet acte, qu'il soit connu de tous que devant moi, notaire, et les témoins soussignés se sont présentés personnellement Maître Pierre Cloz, coutelier d'une part et Mermet, fils de Jacques Brachet de la paroisse de Montmin d'autre part ; attendu que le dit Mermet Brachet déclare au dit Pierre Cloz présent et acceptant qu'il veut apprendre avec lui l'art de la coutellerie et des choses nécessaires pour l'exercer pendant le temps de cinq ans commençant le jour présent et le servant pendant ces cinq années se terminant le même jour sous les conditions qui suivent. 

 

D'abord le dit Mermet doit servir le dit Pierre aussi bien dans l'exercice du dit art que dans les autres choses licites et honnêtes, lui être soumis et obéir à ses préceptes et ses ordres d'une façon diligente et avec probité, accomplir ce qui est juste et éviter les injustices comme un bon serviteur doit le faire. 

 

De plus il fut convenu que le dit Mermetétait tenu de donner et payer au dit Pierre Cloz, son maître à la fin des cinq années, deux florins petit poids pour une capuche à la femme du dit Pierre et maître du dit Mermet comme cela est coutume chez les couteliers. 

 

De même il fut convenu que le dit maître Pierre Cloz est tenu et doit instruire le dit Mermet son serviteur dans l'art de la coutellerie, lui fournir tout ce qui est nécessaire à l'exercice de cet art, lui procurer les aliments nécessaires, lui fournir les habits et en fin du temps d'apprentissage le libérer vêtu de tous les habits nécessaires selon son état et la coutume, les blouses étant enlevées. 

 

Puisque cette convention est faite, que les clauses sont acceptées par le dit Mermet et que le dit Pierre Cloz promet de les observer avec soin, à la demande du même Mermet se constitue comme garant de la convention Pierre Brachet frère du même Mermet.

 

Acte passé à Annecy devant la maison de moi notaire soussigné, présents Pierre de Levaz de Thônes, Henri Leydier, dit Golliet Collet Generis et Rolet du Nant, notaire et témoin requis pour cette convention.

Traduction du texte en Latin : Annesci n°20, p.227 - Archives Haute-Savoie  E26